Energie

Les questions de la rénovation énergétique et des changements dans les pratiques énergétiques ont été au coeur de plusieurs séances du club. Comment promouvoir la transition énergétique, avec quel dispositif ? Comment se prennent les décisions de rénovation, peut-on agir sur les conditions d'engagement dans ce processus ? Enfin, quelle évaluation peut-on faire des projets de rénovation de sorte à intégrer certains effets externes et ainsi montrer l'intérêt de ces projets ? Les séances reprises ci-après contribuent au questionnement concernant l'énergie dans une perspective d'économie de la fonctionnalité.

Transition énergétique, économie de la fonctionnalité et territoires.

Par Christian du Tertre, ATEMIS.

Depuis plusieurs années un débat s'est engagé sur les conditions de la mise en oeuvre de la transition énergétique ainsi que sur les leviers de cette transition dans les territoires infra nationaux. Cet enjeu relève d'abord de la possibilité d'augmenter la part des énergies renouvelables par rapport aux énergies fossiles dans le mix énergétique. Ensuite de répondre au développement de la précarité énergétique associée au renchérissement du coût de l'énergie ainsi qu'à l'éloignement d'une partie de la population des dynamiques de centre d'agglomération. Enfin, de l'adéquation des formes de production et de distribution de l'énergie avec l'émergence de nouveaux modes de vie et de nouvelles possibilités de production d'énergie.

 

A l'occasion de cette séance, nous avions eu le plaisir de recevoir Delphine Batho, députée des Deux Sèvres. L'ancienne ministre de l'écologie, du développement durable et de l'énergie a contribué aux débats au cours de cette séance en insistant notamment sur la dimension territoriale des projets de rénovation énergétique.

Club Economie de la Fonctionnalité et dé
Document Adobe Acrobat 508.3 KB

Energie Posit'IF : Promouvoir, organiser, soutenir, inventer la transition énergétique en Île-de-France

Présentation de la SEM par Julien BERTHIER

Créée en novembre 2011 par le Conseil Régional d’Ile de France, la SEM Énergies POSIT’IF vise à répondre à deux enjeux majeurs :

  • amorcer la rénovation énergétique des bâtiments actuellement délaissés, en particulier le logement collectif (co-propriétés et petits bailleurs sociaux) et le parc de bâtiments des collectivités territoriales
  • soutenir le développement des énergies renouvelables en Île-de-France.

Afin de lever les blocages actuels à la rénovation énergétique de nombreux bâtiments, la SEM se place dans une logique de solution comprenant

  • un positionnement comme ensemblier de compétences immobilières permettant à ce titre d’agir, le cas échéant, en compte propre ;
  • le développement de l’ingénierie financière de l’opération ;
  • la proposition aux clients de formules de Garantie de Performance Energétique (GPE).

 

De façon complémentaire, la SEM accompagne le développement des énergies renouvelables afin d’inscrire les projets en cohérence avec les objectifs de développement local (et à ce titre assurer une meilleure diversification et exploitation des filières) et, d’autre part, maximiser les retours économiques au bénéfice du territoire et de ses habitants (appui à l’émergence de projets d’investissement locaux et citoyens). Les projets envisagés concernant à la fois la production de chaleur (géothermie, méthanisation, biomasse, solaire...) et la production d’électricité verte (cogénération biomasse, éolien).

Compte rendu de la séance du 14 mars 2012
Club+EF&DD+SEM+Energie+Positif+14+Mars+2
Document Adobe Acrobat 2.1 MB

Les conditions sociales et organisationnelles du changement des pratiques de consommation d'énergie dans l'habitat collectif

Présentation par Gaëtan BRISEPIERRE de sa thèse (18 janvier 2012).

PThèse dirigée par Dominique Desjeux (Université Paris Descartes) et réalisée dans le cadre d’une convention CIFRE avec GDF Suez. A partir de plusieurs enquêtes de terrain, cette recherche propose une description ethnographique des pratiques de consommation d’énergie dans l’espace domestique, spécifiquement en matière de chauffage. Elle montre que pour changer les « comportements », il faut agir en même temps à l’échelle des organisations c'est-à-dire celle de la gestion des immeubles et des décisions de rénovation.

Résumé de la thèse de Gaëtan Brisepierre présenté lors de la séance du 18 janvier 2012
Résumé+thèse+de+Gaëtan+Brisepierre.pdf
Document Adobe Acrobat 53.0 KB

Décadièse, un projet de rénovation des bâtiments à usage collectif.

Présentation de Stanislas NOSPERGER (30 novembre 2011).

Le projet DECADIESE se propose de faire appel (entre autres) à l'économie de la fonctionnalité pour esquisser et proposer une méthode d'évaluation économique élargie de projets de construction/rénovation intégrant réellement les trois dimensions du développement durable. Ils 'agit de reprendre, de consolider ou transformer les idées et intuitions déjà présentées dans le cadre du club (voir ouvrage 2011). C'est une condition sine qua non pour que cette méthode soit comprise, acceptée et reprise par la profession, ce qui constitue l'objectif ultime de DECADIESE. Ce projet de trois ans a été soumis à l'ANR, qui l'a retenu, preuve s'il en est de l'attente du monde économique pour une telle méthode.

Compte rendu de la séance du 30 novembre 2011
Club+EF&DD+Decadiese-EDF+30112011.pdf
Document Adobe Acrobat 1.5 MB

Actualités

Nouvelles sessions d'initiation à l'économie de la fonctionnalité et de la coopération

Cliquez ici

Les vidéos de la journée annuelle EFC 2015 sont en ligne ici

Le financement de l'EFC

Ouvrage collectif du club

Pour vous tenir informé des activités du club, inscrivez-vous à notre Newsletter.

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Rejoignez le groupe de discussion sur Linkedin.